La valeur philosophique du projet

Merci pour votre temps consacré à lire ce billet

Je suis dans la précarité depuis plus de 5 ans. Malgré un investissement conséquent, aucune bonne nouvelle ne tombe. Je ne suis pas le seul dans cette situation. Le chômage nul n’existera jamais nul part au monde. Il y aura donc toujours les personnes en situation de précarité, à l’aide sociale (hospice général à Genève) et des demandeurs d’emplois au chômage pour diverses raisons. L’instabilité concerne aussi les personnes en emplois précaires qui souhaitent quitter leurs postes actuels pour une réorientation de carrière

Le projet vise à créer une fondation d’utilité publique dont les principales activités sont la lutte contre la précarité, le chômage par prévention en priorité

Ce site illustre le projet en détail notamment par les articles du blog. Le trafic sur le site permettra de récolter des avis des internautes et de mûrir ce projet. Quelles que soient les conclusions de cette étude, le premier objectif sera atteint. En effet, l’idée du centre de lutte contre la précarité est un contenu imaginé pour permettre à ses stagiaires de peauffiner leurs projets professionnels.

Pour ce premier essai, il s’agit de pratiquer  le community management. L’objectif serait encore largement dépassé si l’étude pouvait déboucher sur la création en vrai de ce centre. Une cerise sur le gâteau puisque je serai le premier employé dudit centre, sortant ainsi du chômage avec la possibilité d’engager au moins 1 personne.

Rejoignez notre  Groupe de réflexion Facebook sur la précarité et le chômage

Une détermination sans frontières

Je suis persuadé, convaincu d’y arriver. Je compte sur votre écoute. Ma conviction est que vous-même, si vous étiez à ma place, vous aimeriez vous en sortir. Vous tendrez la main dans l’espoir de recevoir de l’écoute. Non pas pour mendier, mais faire valoir votre dignité d’être humain. Considération sociale mise en mal par votre précarité.

Pourtant vous avez des talents, des compétences, de la volonté etc. Mais comme moi, malgré vos efforts, rien ne suit .

Au bord de l’abîme, l’espoir fait vivre. Une lueur d’espoir existe.

Dans la précarité, imaginez un instant que votre visite au centre CIPREGE vous redonne le sourire. L’espoir de vous apporter une valeur ajoutée à votre profil. Une proposition de valeur. Que du jour au lendemain, votre profil change et vous décrochez enfin, ne fût-ce qu’un entretien d’embauche. Le bonheur que vous en tirerez est inestimable

Le projet c’est cela. Donner cet espoir qui manque tant aux chômeurs et aux personnes en situation de précarité. Accorder à l’être humain du temps d’écoute. Faire un bilan de compétences sans stress, explorer les vrais talents de chacun et les mettre en valeur. Le centre CIPREGE, s’il voyait le jour, permettrait cela

CONVAINCU POUR CONVAINCRE

Le candidat B. Obama a fait de sa campagne «yes we can» un slogan qui a fini par convaincre qu’un afro-américain, un noir pouvait aussi diriger les Etats-Unis d’Amérique

Oui, vous aussi, vous avez la possibilité de donner du travail. Ne le sous-estimez pas. Faites simplement preuve d’humanisme

Donner du travail c’est faire au moins une action concrète en faveur de ce projet.

Actions concrètes en faveur du projet

  1. Marketing viral pour la bonne cause : Parler de ce projet à votre entourage. Vous devenez ainsi un maillon de la Chaîne des convaincus. Envoyer un petit message e-mail  à vos connaissances avec le message suivant: Découvrez comme moi une démarche innovatrice d’un chômeur  www.ciprege.org. Un SMS avec 2 mots: découvrez 1Stagemploi. Twitter en 1 clic  pour @ciprege 
  2. Soutenir l’association par un DON financier si vous le pouvez. Aucune somme minimale n’est requise. Juste un don.  Faire un appel de don en faveur de l’association n’est pas de la mendicité interdite par l’art. 11 A de la loi pénale genevoise
  3. Si vous souhaitez continuer à recevoir les infos sur l’évolution du projet, souscrivez à notre news letter. Pour cela, nous contacter et précisez votre volonté de souscrire à notre lettre d’information
  4. Adhérez et participez à notre communauté sur les réseaux sociaux:  Rejoignez notre  Groupe de réflexion Facebook sur la précarité et le chômage, CIPREGE-Liste Twitter, Postez les photos sur CIPREGE-Instagram pour échanger autour de ce projet.
  5. Commentez nos articles sur le blog du projet 

Merci de  soutenir l’association qui, plus tard pourrait devenir une fondation d’utilité publique. Elle piloterait le Centre CIPREGE qui offrirait des emplois et des stages de test et d’évaluation des projets professionnels des bénéficiaires de ses services

L’association poursuivra ses activités

Si le centre CIPREGE ne voit pas la jour, conformément aux statuts de l’association CIPREGE-1Stagemploi, qui elle, est bien créée conformément aux art. 60 et suivants du code civil suisse, des activités de promotion des droits à la dignité humaine, même en situation de pauvreté ou de précarité se poursuivront

L’association n’arrêtera ses activités. Si c’est le cas ses avoirs en intégralité seront remis à une autre association poursuivant les mêmes objectifs

Retrouver nos groupes sur les réseaux sociaux

Merci beaucoup de votre visite